Quels sont les meilleurs Ă©tirements de musculation ?

Il existe plus de formes d’Ă©tirements de musculation que ce que beaucoup d’entre nous connaissent. Le dĂ©nominateur commun est constituĂ© par les postures typiques que nous effectuons dans la salle de sport avant de nous entraĂ®ner. Certaines de ces routines sont très superficielles ; d’autres, en revanche, remplissent leur fonction.

Si quoi que ce soit, la bonne chose Ă  faire est de comprendre le potentiel de chaque routine. Ils ont tous des objectifs et des rĂ©sultats quelque peu diffĂ©rents. Ensuite, nous passerons en revue certains des types d’Ă©tirement existants.

Étirements statiques : les plus pratiqués en salle

L’Ă©tirement statique est le type d’Ă©tirement le plus Ă©lĂ©mentaire connu. Une mĂŞme routine peut Ă©galement inclure plusieurs groupes musculaires diffĂ©rents. Dans cette logique, une articulation se dĂ©place jusqu’Ă  son amplitude de mouvement maximale et reste ensuite.

Pendant que cela se fait,nous nous contentons gĂ©nĂ©ralement de tenir la pose ou l’Ă©tirement pendant quelques secondes. Bien sĂ»r, le fait que celle-ci soit statique n’implique pas que peu ou rien ne soit fait. En fait, ce type de routine est essentiel pour l’Ă©chauffement et pour augmenter l’amplitude des mouvements.

Un exemple de ces Ă©tirements est lorsque nous Ă©tendons complètement nos bras et que nous maintenons cette posture. Ce que certaines personnes attribuent Ă  ces Ă©tirements corporels est qu’ils n’activent pas le rĂ©flexe d’Ă©tirement ; les Ă©longations et non les contractions sont effectuĂ©es. C’est une façon bien connue d’activer le corps pour faire de l’exercice.

FNP Stretch : une option plus avancée

FNP signifie facilitation neuromusculaire proprioceptive. Dans ce cas, on peut dire qu’elle va au-delĂ  de l’Ă©longation Ă  la contraction. Cela permet, en thĂ©orie, l’activation du rĂ©flexe d’Ă©tirement. Pour ce faire, le muscle est non seulement Ă©tirĂ©, mais aussi comprimĂ©.

Dans ce sens, ce genre de routine nĂ©cessite l’utilisation d’un certain niveau d’Ă©nergie et de force. Cependant, leurs demandeurs estiment que cette dĂ©pense Ă©nergĂ©tique est rĂ©cupĂ©rĂ©e 15 minutes après les Ă©tirements de musculation. Certes, leurs positions semblent beaucoup plus complètes que les positions statiques.

Un exemple de cette formule est l’Ă©tirement des ischio-jambiers couchĂ©s sur le sol. Pour ce faire, un partenaire doit tendre la jambe vers le tronc. La poussĂ©e se fait jusqu’Ă  la limite, tout en gardant le membre tendu. Au contraire, une contraction naturelle est gĂ©nĂ©rĂ©e.

Extensions dynamique : le mouvement est efficace

La diffĂ©rence entre un exercice d’Ă©tirement dynamique et statique est que, comme son nom l’indique, la première implique le mouvement. Bien sĂ»r, en prenant ces mesures, nous devons garder le contrĂ´le. De cette façon, les articulations sont activĂ©es pour que nous ne gĂ©nĂ©rions aucun dommage.

De nombreux entraĂ®neurs, candidats et universitaires estiment que l’efficacitĂ© de ces routines est plus grande par rapport Ă  la statique. Toutefois, nous devons ĂŞtre très prudents, car nous passons du repos Ă  l’activitĂ© de manière plus agressive.

Par exemple, on Ă©tire les jumeaux en posant l’orteil sur une surface surĂ©levĂ©e. En fait, ici, nous montons et descendons gĂ©nĂ©ralement avec la plante du pied. Dans cette gamme de mouvements, nous avons des exercices de rebond et de balistique.

Un étirement statique est un étirement doux du muscle, avec une tension faible ou modérée.

Étirements de musculationavec du poids : une nouvelle prémisse

L’Ă©tirement avec le poids est une tendance encore peu commune. NĂ©anmoins, certains praticiens de fitness prĂ©fèrent Ă©tirer leurs muscles en incorporant du poids progressivement. En ce sens, on peut dire que les sessions ont une phase statique et dynamique.

En gĂ©nĂ©ral, l’incorporation d’une charge lors d’un Ă©tirement implique d’effectuer un mouvement d’exercice anaĂ©robie lentement. Lorsque nous atteignons la fin de l’Ă©tirement, nous maintenons la posture en tenant le poids. C’est pourquoi nous pouvons constater qu’il y a une posture statique.

Si vous voulez vous étirer comme ça, vous devez surveiller vos mouvements très attentivement. Il est conseillé de placer un poids maîtrisable et de le faire monter progressivement. La bonne nouvelle : nous allons gagner de la masse musculaire grâce à cette phase de préparation du corps.

Les Ă©tirements de musculation : quel est le meilleur ?

Il est clair que les Ă©tirements avec des postures statiques sont gĂ©nĂ©ralement moins exigeants. De ce point de vue, il semble logique quel’Ă©tirement dynamique est gĂ©nĂ©ralement beaucoup plus efficace. On pense que c’est le cas, du moins dans les disciplines qui incluent la course.

Dans la pratique des routines et des classes d’exercices Ă  dĂ©velopper, l’inclusion du poids peut Ă©galement ĂŞtre considĂ©rĂ©e comme un rĂ©chauffement qui assure Ă©galement le dĂ©veloppement des muscles.

En conclusion, tous les types d’Ă©tirements ont leurs avantages et leurs inconvĂ©nients. Par exemple,une posture statique est meilleure et suffisante pour les personnes qui dĂ©couvrent le sport et l’exercice. En fin de compte, l’essentiel est de ne pas cesser de s’Ă©tirer.