Relation entre le repos et la croissance musculaire

L’exercice physique et le sport gĂ©nèrent des adaptations Ă  de nombreux niveaux du corps. L’organisme s’adapte Ă  la charge de travail progressive par hypertrophie ou croissance musculaire. Ainsi, nous parvenons Ă  gĂ©nĂ©rer des performances Ă©gales ou supĂ©rieures, mais en rĂ©duisant la charge sur nos muscles, nos articulations et nos os.

Cependant, pour que l’hypertrophie se produise correctement, il est nĂ©cessaire d’avoir une bonne alimentation et un repos correct. Bien que nous ne lui accordions jamais l’importance qu’elle mĂ©rite, nous allons aujourd’hui expliquer pourquoi elle est essentielle.

Repos dans la pratique sportive

Le repos est dĂ©fini comme le pĂ©riode d’inactivitĂ© pendant laquelle l’organisme se repose et se remet de l’effort fourni pendant la session de formation. Le repos n’est pas seulement une question d’heures de sommeil, c’est toute la pĂ©riode pendant laquelle nous ne faisons pas d’exercice.

Savoir comment le gĂ©rer est indispensable pour que l’organisme puisse rĂ©parer les structures endommagĂ©es pendant la formation. Nous allons exposer quelques points clĂ©s sur l’importance de se reposer correctement lorsque l’on fait de l’exercice physique de manière habituelle.

Un sommeil de qualité et de longue durée

Il est essentiel de suivre une bonne routine de sommeil pour bien récupérer après un exercice physique. En fonction de notre âge, de notre métabolisme ou de la physiologie de notre cerveau, nous aurons besoin de plus ou moins de sommeil.

MalgrĂ© cela, les experts recommandent de ne jamais dormir moins de sept heures par jour. Nous devrions passer en moyenne sept Ă  dix heures par jour Ă  dormir. Logiquement, si nous faisons plus d’exercice, nous aurons besoin d’une pĂ©riode de repos plus longue.

Pendant le sommeil, le système nerveux est reposĂ© de la journĂ©e de travail et toute la fatigue neuromusculaire gĂ©nĂ©rĂ©e pendant l’entraĂ®nement est compensĂ©e. En outre, c’est pendant les heures de sommeil que des hormones importantes telles que la testostĂ©rone et l’hormone de croissance sont sĂ©crĂ©tĂ©esLa première est la « Croissance et rĂ©paration des muscles », qui est liĂ©e Ă  la rĂ©paration et Ă  la croissance des muscles.

Les phases de décharge

Ce concept sera certainement connu des habituĂ©s de la fitness ou les sports de force, mais elle est applicable dans tout domaine sportif. Elle est fondĂ©e sur le fait que l’athlète reconnaĂ®t quand son corps a besoin de repos.

Le moment oĂą nos performances baissent lĂ©gèrement et oĂą nous nous sentons très fatiguĂ©s est celui oĂą nous devons effectuer une phase de dĂ©chargement. Cette phase consiste en une pĂ©riode de temps qui dure gĂ©nĂ©ralement entre 3 et 7 jours,dans lequel nous faisons Ă  peine de l’exercice ou avec une charge bien infĂ©rieure Ă  la charge habituelle.

Nous y parvenons par une surcompensation, la semaine suivant la décharge, nos muscles sont reposés et prêts à faire face à des charges encore plus importantesque les précédentes. Cette stratégie est particulièrement utile pour les sports anaérobies, tels que la course de force ou de vitesse.

Repos actif

C’est une autre façon de se reposer et d’effectuer les phases de dĂ©chargement. Une pĂ©riode de repos actif est une activitĂ© oĂą l’on fait moins d’exercice que d’habitude, mais oĂą l’on fait quand mĂŞme de l’exercice.

Il peut Ă©galement ĂŞtre considĂ©rĂ© comme un repos actif si nous faisons un autre type d’exercice pendant une semaine. Par exemple, si nous faisons normalement de la course de vitesse, nous pouvons dĂ©charger nos muscles en courant Ă  une allure douce sur de longues distances.

Une fille avec des Ă©couteurs et de la musique pour courir.

Repos et croissance musculaire

Le repos, par les mĂ©canismes que nous avons expliquĂ©s, fait grossir nos muscles. En fait,il existe une idĂ©e fausse selon laquelle le muscle se dĂ©veloppe pendant la sĂ©ance d’entraĂ®nementalors qu’en fait, cela se produit lorsque nous nous reposons.

Après la pratique d’un sport, les fibres musculaires sont endommagĂ©es par la charge de l’entraĂ®nement. Des micro dĂ©chirures dans la fibre musculaire peuvent se produire, entraĂ®nant des douleurs musculaires. Avec une alimentation adĂ©quate, le corps rĂ©pare ces microlĂ©sions bĂ©nignes rĂ©sultant de l’entraĂ®nement de nuit.

De plus, comme nous l’avons expliquĂ© prĂ©cĂ©demment, le sommeil profond est l’un des stimuli qui produit la plus grande sĂ©crĂ©tion d’hormone de croissance. Grâce Ă  la sĂ©crĂ©tion de cette hormone, nos muscles se dĂ©velopperont au fur et Ă  mesure qu’ils seront rĂ©parĂ©s pendant le sommeil.